Projet pédagoqique

Considérations de départ.

La société dans laquelle nous vivons est en évolution continue et rapide. Les Sciences font des progrès prodigieux chaque jour ; les connaissances de l’homme se développent en tous domaines ; au fil des années, les techniques se multiplient et sont de plus en plus poussées.

Plus jamais, l’homme ne pourra se contenter de ce qu’il aura appris à l’école. Pour tenir sa place dans la société, il devra se réorienter à plusieurs reprises et acquérir de nouvelles formations.

C’est dans ce monde en mouvement que l’école fondamentale doit se resituer aujourd’hui pour remplir le rôle irremplaçable qui est le sien. Elle doit amener les élèves à un niveau de connaissances, de savoirs et de savoir-faire qui leur permette de poursuivre avec succès leur formation par la suite, aussi bien dans le secondaire que tout au long de leur vie.

Au sortir de notre école, l’enfant aura acquis non seulement les connaissances élémentaires indispensables, mais aussi la formation personnelle nécessaire pour entrer dans le secondaire en choisissant les orientations les mieux adaptées à sa personnalité et aux aptitudes que l’enseignement fondamental aura révélées et développées en lui.

Perspectives pédagogiques.

L’évolution du monde, l’ampleur des connaissances humaines, la diversité complexe des techniques font que l’individu ne pourra plus s’en tirer seul  et sera amené de plus en plus à travailler, en vraie collaboration, avec d’autres.

A l’Institut Notre-Dame, l’enfant apprendra les règles du jeu de la participation, du travail collectif, de la solidarité. De cette façon, il s’ouvrira vers les autres, apprendra à coopérer avec eux et à partager la réalisation et la réussite d’un projet commun.

Il est certain que chaque enfant a sa personnalité propre. Tous n’ont pas au même degré les mêmes aptitudes et les mêmes facilités, mais en tous il y a des qualités qu’il faut découvrir, des aptitudes qu’il faut développer au maximum, des valeurs qu’il faut respecter et épanouir, des différences qu’il faut reconnaître avec tact, une dignité humaine qu’il faut servir.

Aussi notre école veut-elle accorder à chaque élève l’attention spécifique qu’il demande et le prendre en charge à l’endroit où il se trouve pour le mener, au rythme qui est le sien, aussi loin que possible, dans les domaines qui lui sont proposés dans son parcours scolaire, sans négliger les domaines pour lesquels il est particulièrement doué.

Au travers du travail quotidien en classe, l’enseignant apprendra à l’enfant à gérer son temps en dehors de l’école, en famille, pendant les congés, à l’utiliser de la manière la plus enrichissante possible par le biais d’activités de recherche dont l’enfant pourra prendre l’initiative, grâce au goût qu’il aura acquis pour la lecture, les mathématiques, l’étude du milieu, la vie associative, le sport ou quelque autre occupation qui contribue à le faire vivre plus pleinement.

Il est clair que ces objectifs ne peuvent être atteints sans une étroite collaboration entre la famille et l’école. Nous devons marcher sur la même route et dans la même direction. Parents et enseignants auront la lourde tâche de prendre les enfants en charge ensemble pour les conduire ensemble au maximum de leurs capacités. La collaboration entre parents et enseignants est plus que jamais nécessaire.

L’épanouissement de l’enfant demande qu’ensemble la famille et l’école prennent en compte ses besoins relationnels, ses besoins de connaissance, d’expression et de créativité.

C’est en cela que les parents peuvent aider l’école qui, seule, ne peut pas tout faire.

Mise en œuvre.

Conformément à la législation sur l’enseignement fondamental, l’Institut Notre-Dame est organisé par cycles, chacun d’entre eux comprenant plusieurs années et permettant à l’enfant d’acquérir année par année, à son rythme propre, des compétences et apprentissages souhaités en fin de cycle.

Objectifs de chaque cycle et méthodes.

De l’entrée en maternelle jusqu’à 5 ans (Cycle 2 ½- 5).

L’école maternelle est un lieu d’apprentissages multiples. Les enfants sont à l’âge expansif, à l’âge de l’affirmation de soi, à l’âge des « pourquoi » et surtout des « comment ». Sans contraindre l’enfant à acquérir des connaissances programmées, on va lui proposer des activités libres, une gamme d’activités complémentaires, progressives et structurées, qui l’amèneront à développer ses aptitudes motrices et ses possibilités perceptives, à explorer et à réfléchir. Bref, à accroître son objectivité et enrichir son intelligence.

Nous développerons ainsi chez chaque enfant :

  • Le socio-affectif, l’affirmation de soi,
  • Le psychomoteur, la coordination motrice,
  • L’intellectuel (la pensée, l’espace, le temps, les jeux éducatifs, les jeux d’imitation),
  • L’éveil artistique (la peinture, les activités manuelles et musicales).

Les méthodes utilisées visent la construction des notions plutôt que la transmission des savoirs. Le jeu est le principal moteur de notre action pédagogique. Nous allons assurer le développement harmonieux de chaque enfant avec la coopération de chaque famille. Nous proposons à chaque enfant des tâches, nous provoquons l’activité dans un climat de chaleur, de curiosité, de plaisir par le travail en ateliers. Nous observons les réactions, nous aidons, nous encourageons, nous valorisons ! Tel sera le rôle des institutrices désireuses de répondre au besoin de grandir qui caractérise l’enfant de cet âge.

De 5 ans à la fin de la deuxième primaire (Cycle 5/8).

Au départ de nombreuses activités fonctionnelles et d’éveil, nous allons centrer notre action éducative sur le développement de quatre activités globales d’apprentissage :

  • Savoir lire.

Notre pédagogie active de lecture essaie que l’enfant soit, dès le début, un véritable utilisateur de l’écrit, sous toutes ses formes, acquérant le goût de lire et participant à une construction dont le résultat sera la maîtrise de l’acte de lire. Nous allons saisir globalement, développer la technique de lecture, la mémoire, la vitesse, l’anticipation, le jugement, structurer l’acquis.

  • Savoir écrire.

Nous allons apprendre à l’enfant à maîtriser l’écrit et à avoir envie de lire, en mettant en œuvre des attitudes actives face à l’écrit grâce à la transcription de textes, l’utilisation des majuscules, de la ponctuation, en étant le plus soigneux possible avec un crayon au départ, un stylo par la suite.

  • Savoir s’exprimer.

Nous allons accorder à chaque enfant un temps de parole suffisant pour qu’il puisse s’exprimer de façon diversifiée tout en disposant de divers supports (images, croquis, objets, …). Nous allons aider les enfants à orienter leur parole selon leurs connaissances supposées, leurs attentes, leurs désirs.

  • Savoir mathématiser.

Au travers de démarches de plus en plus réfléchies, nous allons relever avec l’enfant de vrais défis, de vraies situations problématiques qui l’interpellent. Il va ainsi maîtriser :

  • Les nombres de 0 à 100 dans les 4 opérations.
  • Le savoir mesurer, tracer.
  • La lecture de l’heure.
  • Les calculs inversés, mutilés.

De nombreuses situations d’apprentissage et de découverte sous forme de défis seront proposées aux enfants par le travail en ateliers. Chacun aura ainsi la possibilité de progresser à son rythme. Des activités de dépassement et de remédiation favoriseront l’éclosion de chaque enfant. Des échanges de travaux entre les différentes classes assureront le suivi pédagogique entre ces trois années.

A la fin de ce premier cycle, l’enfant aura acquis les connaissances et mécanismes de base en lecture, écriture, expression et calcul.

La troisième et quatrième  primaires (Cycle 8/10).

Riche des acquis du premier cycle, l’enfant pourra maintenant ouvrir ses connaissances dans des domaines plus vastes, plus précis et plus techniques.

  • Langue française.

Nous allons tout mettre en œuvre pour améliorer la lecture, l’expression orale et écrite, l’écoute des autres lecteurs. Tout mauvais usage oral ou écrit dans le message de tous les jours ou dans tout exercice d’expression sera corrigé. L’enfant devra reconnaître et utiliser le présent, l’imparfait, le passé composé, le plus-que-parfait, l’impératif et le futur. En même temps, seront fixées des règles grammaticales d’usage.

  • Mathématique.

La connaissance et l’utilisation parfaite des tables (différentes opérations et différents procédés) seront maîtrisées. Les techniques et les propriétés du calcul écrit seront étudiées et utilisées dans diverses activités fonctionnelles. La construction des fractions se fera de manière à donner du sens au numérateur et au dénominateur. Les enfants sauront estimer n’importe quelle grandeur, fixer des repères précis, construire l’abaque, structurer l’espace et sauront établir des liens logiques entre ces différentes matières pour résoudre des problèmes.

Nous allons rendre l’enfant curieux de tout…

Des documents qui entourent l’enfant dans son milieu de vie lui seront proposés afin d’étendre son « univers lecture ». L’enfant augmentera ainsi sa rapidité de lecture en mobilisant ses connaissances et en se corrigeant. De même, l’apprentissage de la langue française sera intimement lié à la bonne résolution de problèmes mathématiques.

La cinquième et sixième primaires (Cycle 10/12).

Nous allons préparer l’enfant à obtenir son certificat de fin d’études primaires le plus brillamment possible et assurer le passage vers le secondaire. La sixième est avant tout l’année des synthèses où on reprend les acquis des années antérieures et où on établit des relations entre ces matières (ex. : volumes-capacités-masses). La réussite de l’année scolaire dépendra de la capacité de l’élève à se prendre en charge, à devenir de plus en plus autonome, à apprendre à répartir son travail, à bien s’organiser, à respecter des directives.

Durant ces deux dernières années, l’enfant recevra des bases orales et écrites d’une seconde langue (Néerlandais ou Anglais).

De nombreuses activités de travail et de recherche en ateliers seront proposées aux enfants, ce qui favorisera la collaboration et l’entraide. De même, des ateliers de remédiation et de dépassement permettront à tous de se prendre en charge.

Tout au long de sa scolarité, un éveil progressif à l’informatique sera proposé à l’enfant avec accès au réseau « Internet ».

Quelques éléments de méthode communs à tous les cycles.

L’école maternelle forme avec l’école primaire l’enseignement fondamental qui va permettre à l’enfant de maîtriser des savoirs fondamentaux. Il y a des éléments indispensables à la généralité des futurs citoyens : savoir s’exprimer, savoir lire et écrire, savoir calculer, s’ouvrir au milieu riche et vaste qui nous entoure. C’est à ces acquisitions primordiales que l’Institut Notre-Dame doit d’abord s’arrêter.

L’accent sera mis non sur une accumulation quantitative d’exercices, mais sur une véritable formation au travers de la construction et du développement : relever des défis à l’intelligence, résoudre des situations problématiques via des activités fonctionnelles.

Ainsi, dès le plus jeune âge, l’enfant réalisera des mini-projets, il sera responsabilisé dans la gestion quotidienne de la classe. Au fur et à mesure de sa scolarité dans notre établissement, il va apprendre que la vie en communauté implique une organisation interne, un code de vie, des directives à respecter. Il va aussi découvrir que le climat éducatif de la classe dépend de l’esprit et du sérieux que chaque élève y apporte. En outre, nous utiliserons au maximum de nos possibilités les éléments extérieurs qui pourraient apporter un plus dans le développement de l’enfant (visites de musées, spectacles enfantins, ateliers de lecture, emprunt de livres à la bibliothèque, collaboration avec l’O.N.E. pour des activités sur la santé et l’hygiène, les classes de dépaysement).

C’est donc dans cette optique que nous allons éduquer l’enfant en se basant sur six principes fondamentaux :

  • Le respect de l’enfant et de ses besoins globaux.
  • Le respect de son développement.
  • Le respect de sa vie familiale et de la culture propre à son milieu.
  • La continuité des apprentissages à travers les cycles.
  • L’harmonisation du passage vers le cycle suivant.
  • L’amélioration, le rappel ou la découverte des valeurs qui conduiront l’enfant à se comporter en chrétien vivant.

Conclusion.

Depuis l’entrée en maternelle jusqu’au seuil du secondaire, tout le travail d’éducation, toute la vie de l’école tendent à épanouir la personnalité de l’enfant en développant les qualités d’esprit et de cœur sur lesquelles n’auront prise ni l’indifférence, ni le manque de goût, ni l’ennui.

Les parents peuvent avoir l’assurance que leurs garçons et leurs filles seront donc bien préparés pour les étapes ultérieures.