Projet d'établissement

1/ Articulation entre les différents projets

Pour définir notre projet d’établissement, nous avons été amenés à reparcourir nos Projets éducatif et pédagogique. La lecture que nous en avons faite, nous a permis de percevoir les zones de lumière et d’ombre de la vie de notre communauté éducative.

Le Projet éducatif dit la volonté de l’école de « former  des hommes et des femmes … capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, ouverte … » et de le faire, notamment, avec l’inspiration des valeurs évangéliques.

De fait, les préoccupations des responsables vont dans ce sens.

Au fondement de l’école chrétienne se trouve l’intuition que la formation de l’homme et l’éveil du chrétien à la foi forment une unité : ce qui élève l’un, élève l’autre. Cette conviction fonde l’humanisme chrétien. Dans une confrontation permanente, la foi et les cultures s’interpellent et s’enrichissent mutuellement. L’école chrétienne entend poursuivre les objectifs généraux du système éducatif.

Le Projet pédagogique, lui, propose entre autres d’ « apprendre les règles du jeu de la participation, du travail collectif, de la solidarité. »

Nous pouvons dire que la vie de notre école est marquée par cette directive.

Quant au Règlement d’ordre intérieur, il présente un ensemble de dispositions concrètes, qui tendent à éduquer au respect de soi, au respect des autres ainsi qu’au sens de la vie en commun.

Encore faut-il constamment rappeler et mettre en lumière ces valeurs au travers des règles pratiques qui dessinent le style de vie de l’école.

Nos préoccupations et orientations devraient nous rapprocher de l’objectif présenté dans le Décret « Missions », art 6, 3° : « Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, ouverte … »

La citoyenneté doit être un objectif permanent.

Aucune classe ne peut rester fermée sur elle-même.

Notre objectif est d’arriver à un travail collectif, porté par un esprit d’équipe, au service des apprentissages des élèves que les familles nous confient.

2/ Axes prioritaires de notre PE et plans d’actions

Notre projet d’établissement portera sur les points suivants :

  • L’évaluation formative au service de la progression de chaque enfant.
  • La continuité dans les apprentissages grâce au travail d’équipes.
  • Développer une relation école-famille autour des apprentissages.
  • L’évaluation formative au service de la progression de chaque enfant (les apprentissages)

« La pédagogie différenciée est une démarche d’enseignement qui consiste à varier les méthodes pour tenir compte de l’hétérogénéité des classes ainsi que de la diversité des modes et des besoins d’apprentissage des élèves.»

Différencier, c’est d’abord permettre à chaque enfant de progresser à son rythme. Afin d’atteindre cet objectif, nous nous engageons à construire et mettre en place des activités d’apprentissage qui incluent la différenciation dans leur déroulement. L’erreur n’est plus une faute et ne constitue plus un problème central pour lequel il faut trouver une solution spécifique immédiate. Cette approche de l’apprentissage encourage la gestion des différences de performance dans une logique collective chaque fois que c’est possible. C’est également tirer vers le haut un élève qui a davantage de facilités.

Parmi les nombreux moyens qui respectent le rythme de chaque enfant, voici ceux que nous mettons en place :

Après avoir repéré et analysé les difficultés rencontrées par les enfants grâce à l'évaluation formative et aux évaluations fournies par l'Inspecteur Sectoriel, les enfants sont rassemblés dans des groupes différents afin de remédier à ces difficultés :

-          Groupes de besoin

-          Groupes de niveau

-          Tutorat

-          Remédiation individuelle

Des dossiers d’aide aux enfants en difficulté reprenant les différents moyens mis en place pour les aider sont complétés et suivent l’enfant tout au long de sa scolarité.

Motiver les enfants par des sorties culturelles et/ou sportives en donnant du sens aux apprentissages.

  • La continuité dans les apprentissages grâce au travail d’équipe.

Pour permettre à cette continuité, indispensable à la réussite scolaire de chaque enfant, d'exister concrètement, nous privilégions :

-          L'organisation régulière de réunions formelles d'évaluation et de concertations entre les enseignants d'un même cycle ou de deux cycles consécutifs afin de mettre en place des dispositifs pédagogiques et des référentiels communs.

  • Développer une relation école-famille autour des apprentissages.

Notre école tient à entretenir une communication claire et un dialogue avec les parents qui sont considérés comme des partenaires grâce aux moyens suivants :

-          En début d’année, les enseignants accueillent les parents dans les classes lors d’une réunion de rentrée et les informent sur les compétences et savoir à développer ainsi que sur les moyens d’évaluation utilisés ;

-          Chaque trimestre, des réunions individuelles sont prévues entre les parents et les titulaires. Elles permettent de faire le point sur l’évolution de l’élève ainsi que sur les possibilités de régulation ;

-          Les enseignants et la direction se montrent très disponibles pour rencontrer les parents avant ou après les cours;

-          Le journal de classe reste l’instrument privilégié de communication quotidienne. Celui-ci doit être lu et signé tous les jours par les parents ;

-          Collaboration étroite avec le PMS, PSE, logopèdes, …

-          Invitation des parents à différentes activités organisées par les enfants (expositions, fête des mères, marché de Noël, …) ;

-          Visite des locaux pour les nouveaux inscrits, temps consacré pour répondre à toute question des parents ;

-          Notre petite école souhaite être une école familiale qui accueille et connaît ses familles.

Notre école est ouverte aux nouvelles techniques de l’information et de la communication. Elle se propose donc d’utiliser l’informatique comme un des moyens de communication. Elle a mis en place un site Internet (www.indjemappes.be) qui a pour objectif d’informer les parents sur l’organisation de l’école mais surtout sur les différentes activités vécues et/ou organisées par les différentes classes.

En annexes, vous trouverez les actions concrètes choisies par les enseignants au sein de notre établissement.

3/ Autres éléments obligatoires de notre projet d’établissement

  • L’harmonisation des passages « maternel-primaire » et « primaire-secondaire ».

Harmoniser le passage maternel-primaire.

Harmoniser, c'est garantir une continuité éducative et pédagogique entre ces deux niveaux de l'école fondamentale par des échanges, des concertations entre enseignants afin d'atteindre de manière optimale des compétences visées à chaque étape de la scolarité de l'enfant.

Pour aider les petits à franchir le «fossé » qui sépare parfois la maternelle (où l’on « apprend en jouant ») et le primaire (où l’on « travaille »), nous proposons :

- d’informer les parents lors du passage de 3ème maternelle en 1ère primaire lors d’une

rencontre individuelle avec l’agent PMS :

- des concertations entre les enseignants de 3ème maternelle et de 1ère primaire afin d’échanger sur les compétences visées et sur les élèves qui rentrent en 1ère année ;

- d’organiser des activités en commun ;

- de poursuivre l’organisation du cycle 5-8 ;

- de faire monter les référentiels de maternelle en primaire ;

- de progresser vers une évaluation formative soutenue par une remédiation dès la

troisième maternelle ;

- d’inviter les classes de 3ème maternelle à participer à des activités en primaire ;

- …

Harmoniser le passage primaire-secondaire

Une de nos préoccupations majeures est d’assurer une heureuse transition entre les deux dernières années du primaire et le premier degré de l’enseignement secondaire.

Comme notre école n’organise pas d’enseignement au-delà du primaire, elle continuera à établir des contacts toujours meilleurs avec les établissements d’enseignement secondaire.

Au cours de la 6ème année, on informera enfants et parents sur les diverses formations offertes dans les écoles secondaires voisines, en faisant bien voir les exigences qu’elles requièrent et à quoi elles conduisent. Cela se fera avec la collaboration du  centre PMS.

Notre école se propose d’établir des relations plus suivies avec diverses écoles secondaires de l’enseignement libre de la région.

La préparation de cette transition comprend essentiellement des échanges entre, d’une part, les titulaires de 5ème et 6ème de l’Institut Notre-Dame, et, d’autre part, avec les coordonnateurs du premier degré du secondaire des établissements environnants, en Français et en Mathématiques, principalement.

Sans vouloir préjuger du choix des parents ou d’une orientation mieux adaptée de l’enfant, la participation de la classe de 6ème primaire à des « journées portes ouvertes » (journées de cours) dans le secondaire constitue pour les enfants une préparation, en leur faisant découvrir des établissements aux dimensions plus grandes (bâtiments et population) que celui dans lequel ils ont grandi jusqu’ici.

De telles expériences se vivront en collaboration avec des institutions libres d’enseignement général et d’enseignement technique et professionnel.

  • L’intégration des élèves issus de l’enseignement spécialisé

-          Pour ce qui est de l’intégration des élèves issus de l’enseignement spécialisé vers un enseignement ordinaire, la proposition d’intégration proviendra de la part de l’équipe éducative de l’école spécialisée, du centre PMS ou des personnes responsables de la garde de l’enfant.

-          L’intégration de l’élève issu de l’enseignement spécialisé sera gérée au cas par cas par l’équipe éducative de l’enseignement ordinaire. S’il y a acceptation de l’équipe enseignante et du Pouvoir organisateur de l’école ordinaire, l’école spécialisée et l’équipe éducative dans l’ordinaire, assistée du PMS, définiront un projet d’intégration qui sera transmis au Ministre qui prendra la décision.

  • L’inclusion des élèves issus de l’enseignement spécialisé

Création, en septembre 2018, au sein de l’Institut Notre-Dame d’une classe verticale (7 à 11 enfants maximum) en âge primaire. Ces enfants relèvent de l’enseignement de type 2 (retard mental modéré à sévère). Ces enfants sont dès lors inscrits dans l’école de « L’Espérance » et bénéficient de l’encadrement pédagogique et paramédical de celui-ci dont la présence de logopède, kiné, etc.

Par ce projet, nous souhaitons permettre à un enfant différent d’évoluer au sein d'un groupe scolaire ordinaire, tout en lui proposant un parcours pédagogique adapté à ses difficultés.

Il s'agira, dans un premier temps, de vivre au quotidien les périodes de vie commune avec les enfants de l'enseignement ordinaire : l'accueil du matin, les récréations, les repas, les garderies, les déplacements internes à l'école.

Dans un second temps, il pourra être envisagé que des élèves de la classe spécialisée, suivent des activités ciblées (au travers du projet individuel de chacun) dans certaines classes de l'Institut Notre-Dame.  Ils seront accompagnés d'une personne référente pour les aider dans leurs démarches d'apprentissage au sein de l'activité proposée.

L'objectif de la classe inclusive est double :

- que l'élève issu de l’enseignement spécialisé puisse se sentir comme faisant partie, à certains moments, d'un groupe classe ordinaire en leur permettant de développer des aptitudes pédagogiques et sociales en fonction de leurs compétences;

- que l’élève de l’enseignement ordinaire vive au quotidien les valeurs développées dans le  projet éducatif de notre école et la mission décrite dans le décret Mission, article 6,3°détaillé supra.

  • Les dispositions concernant la gratuité de l’enseignement.

-          Les documents de travail, y compris le journal de classe, les photocopies et les manuels scolaires sont actuellement gratuits.

-          Une participation financière sera demandée aux parents pour des activités culturelles, des abonnements à des revues, les repas à l’école, les classes de dépaysement, la natation et les manifestations sportives à l’extérieur qui rentrent dans le projet d’établissement.

4/ Projet pastoral

  • Notre école, un lieu d’éducation chrétienne.

"L'enseignement catholique veut donner du sens à l'école et à l'école confessionnelle. Il inscrit son action dans la logique du service public en s'ouvrant à tous ceux qui acceptent son projet, quelles que soient leurs convictions. Il s'oblige à adresser à la liberté des jeunes une proposition de la foi, à laquelle répondront ceux qui le veulent. Il respecte chacun dans ses convictions propres. Il veut tenir ensemble ouverture à tous et enracinement dans la tradition chrétienne."

Nous voulons que toute la vie de l’école soit empreinte de l’esprit chrétien. C’est l’équipe éducative qui porte cette tâche : les collègues et la direction devront y apporter leur bonne volonté et tout leur savoir.

Vivre dans une école chrétienne signifie la présence d’une équipe d’animation pastorale pour :

-          renforcer ses liens avec l’Eglise locale et les personnes-ressources de la paroisse ou issues du réseau ;

-          donner à tous les membres de la communauté éducative des occasions de vivre des célébrations de classe ou d’école ;

-          proposer des temps de ressourcement et de partage ;

-          préparer les temps forts de l’année liturgique ;

-          …

Au cœur de nos classes, dans nos relations avec les enfants et leurs parents, les valeurs humaines et évangéliques vont atteindre toute leur signification.